mardi 25 mai 2010

Yellow Submarine

Blog_58

Déjà, la journée n'a pas été top ...

Je me suis pas levé trop tard, mais faire les valises, racler tous les placards pour entasser un maximum de merdries (dont la valeur sentimentale est plus élevée que la valeur fiduciaire), et nettoyer tout le bordel, bha c'est pas gai.

Mais ce qui l'est moins, c'est ce que ça représente ...

La fin.

Inéluctable et imminente d'un cycle commencé y a 9mois, et qui s'achève demain.
Tirer un trait de séparation, entamer un nouveau paragraphe dans le roman de ma vie, dire au revoir (ou adieu, c'est selon) à cet avant gout de vie en autonomie, avec ses contraintes et ses joies, ce n'est pas chose aisée.

Voir la valise qui se remplit, devoir faire un choix; des choix.
Quels souvenir garder ? Lesquels laisser ?...

Pour ajouter au surréalisme de la situation, et alors que j'étais dans la cuisine en train de rassembler en vrac mes affaires de tous mes placards, la nana de l'accueil est arrivée.
"inspection de la cuisine"
Oui, j'ai reçu le papier. C'était planifié pour le 1er mars. Mais je m'étonne plus.

Bien évidement, la cuisine était dégueulasse (je me suis absenté quelques jours pour rentrer en France et faire un premier voyage de déchets, heu de trucs machin et autres saloperies sentimentale (oui, ça coute moins cher de faire un aller retour aller que de prendre un supplément bagage >_<)).
Bref, la cuisine à passé vaillamment le test alors qu'elle était dans un état déplorable et que la table du salon était pété (avec de la sciure de bois partout sur la moquette).

Chier.

On se motive ... On parcoure l'internet, tel un découvreur cherchant l'Amérique ! Sauf que c'est plutôt une routine rébarbative qui s'installe... vérifie la boite, poste sur tel forum, recherche tel truc... blablalba.
Allez, la soirée sera mieux ...

Non.

Je pensait m'amuser un peu, profiter d'une dernière soirée Liverpollliène, m'en jeter un petit au Baa Bar, m'éclater sur des musiques réfrénées, faire chauffer le dance floor.

Que neni messire ...

Je sort de l'apart, un mec de mon age est allongé par terre, à un arrêt de bus. le seul truc étrange est que sa tête ne touche pas le sol.

Il est 00h10 ...
J'hésite.

Je continue mon chemin ...

C'est pas moi ça ...
C'est pas moi ...

J'arrive au Baa Bar.
Quasi personne.
Je prend un Sassy Bitch, fabuleux cocktail.
ais seul, c'est pas top.
Je monte à l'étage, là bas, la musique y est électronique, et l'ambiance enflammée !
Non.
Du rock rétro, une poignée de bikers au rabais qui réalisent un semblant de chorégraphie, et moi qui ne sait pas où me mettre ...

Autant partir.

Le hibby Jibbies : à moitié vide, des cônes de signalisation en tarasse, et la moitié du club est fermé (pas assez de monde).

Le révolution ? fermé.
Le Vodka ? Fermé
L'Office ? Fermé
Le MOOD ? Fermé
Le Red Bar ? Quasi vide

Alléluia ...

Un mec m'interpèle, "hey, viens t'assoir !"
"Mouef, ok"
"Tu viens de quel bar ?"
"Heu, le Baa Bar"
"Ha chouette, et tu viens d'où?"
"De France."
"Trop bon ! Tu fait quoi ici ?"

Au fil des questions, je me dit, tiens, il à l'air sympa, après tout, pourquoi pas papoter un peu ?

En fait, il était juste à moitié bourré.
Un autre mec du même genre arrive...

Et c'est à ce moment, que j'ai su exactement ce qu'a ressentit Alice lorsque le chapelier toqué et le lièvre de mars parlent entre eux ...

Ha tu connait la langue. Mais tu comprend pas.
Les phrases sont dénuées de sens .
A l'instar de la cantatrice chauve", les phrases se répètent, malgré un changement de contexte. La signification reste résolument la même : rien.

Il est temps de partir .

De retour en bas de mon apart, un ambulance.
à côté de là ou le mec se tenait 45 minutes plus tôt ...
Pas de chauffeur, personne en dehors, rien juste l'ambulance et moi dans cette rue .

Pas besoin d'être devin, ils sont à l'arrière en train d'essayer de le réanimer ...

Et peut être que 45 minutes plus tôt, ils auraient eu plus de facilité .

C'est pas moi ça ...
C'est pas moi ...

Laisser un mec sur le carreau, même un inconnu, même si ça avait été mon pire ennemis ...

C'est pas moi ça ...
C'est pas moi ...

Et mes grandes pensées philosophiques ?
Et mes grandes ambitions de sauver des gens si ils en ont besoin ?
Et mes cours de secourisme ?
Et mon éthique ?
Et moi ?
J'en ai fait quoi de tout ça ?

...

...

...

C'est pas moi ça ...
C'est pas moi ...

Posté par caribou curieux à 04:01 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Yellow Submarine

    si besoin est, je confirme, ce n'est pas toi.

    mais tout perfect tout le temps à fond de boite sans passage à vide, c'est personne non plus, tu sais ?

    Prend soin de toi et bon retour parmi les froggys

    (toutes mes ficelles de caleçons à ta table de salon)

    Posté par Dul, mardi 25 mai 2010 à 11:27 | | Répondre
  • Merci ._.

    Je suis rentré ... Heu sans encombre ?
    Je crois que je rédigerais un nouveau post pour expliquer ça...
    (pour simplifier, mon jet pour la compétence "arrive à l'heure" à échoué. Heureusement pour moi, celui de l'avion aussi ...)

    Sinon, pour ta dernière phrase : =S
    Je cherche ...
    Mais c'est surement une erreur 413 ou 415 de ma part...
    Je vais voir si en cherchant plus je peux trouver ...
    (Merci encore en tout cas )

    Posté par Caribou Curieux, jeudi 27 mai 2010 à 02:16 | | Répondre
  • "Je sort de l'apart, un mec de mon age est allongé par terre, à un arrêt de bus. le seul truc étrange est que sa tête ne touche pas le sol."

    Ya moyen d'avoir une explication? Jveux dire, j'ai capté que le mec est mal en point mais wut?

    Posté par Jo, vendredi 11 juin 2010 à 07:06 | | Répondre
Nouveau commentaire